Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !
Bienvenue sur U2Achtung !
Inscrivez vous au club ou sur le forum

Landlady

Roam, the phone is where I live til I get home
And when the doorbell rings you tell me that I have a key
I ask you, how you know it's me

The road, no road without a turn and if there was 
The road would be too long
What keeps us standing in this view
Is the view that we can be brand new

The landlady takes me up in the air
I go, I go where I would not dare 
Landlady shows me the stars up there
I'm weightless, weightless when she is there
And I'll never know, never know what starving poets meant
Cos' when I was broke, it was you that always paid the rent

Space, her place is where I found my parking space
And when I'm losing ground, you know she gives it back to me
She whispers "don't do, just be"

The landlady takes me up in the air
I go, I go where I would not dare 
Landlady shows me the stars up there
I'm weightless, weightless when she is there
And I'll never know, never know what starving poets meant
Cos' when I was broke, it was you that always paid the rent

Every wave that broke me
Every song that wrote me
Every dawn that woke me
Was to get me home to you, see

Every soul that left me
Every heart that kept me
The strangers that protected me
To bring me back to you

Every magic potion
Every false emotion
How unswerving our devotion
To the lies we know are almost true

Every sweet confusion
Every grand illusion
I will win and call it losing
If the prize is not for you 

La propriétaire

Errer, le téléphone est là où je vis jusqu'à ce que je rentre à la maison
Et quand la sonnette retentit, tu me dis que j’ai la clef
Je te demande, comment sais-tu que c'est moi

La route, pas de route sans un virage et s'il y en avait
La route serait trop longue
Ce qui nous tient debout dans cette vision
C'est la vision que nous pouvons nous réinventer

La propriétaire me tire vers le haut
Je vais, je vais là où je n'oserais pas
La propriétaire me montre les étoiles là-haut
Je suis léger, léger quand elle est là
Et je ne saurai jamais, non jamais ce qu'est un poète affamé
Car quand j'étais ruiné, c'était toi qui payais toujours le loyer

L'espace, sa place est là où j'ai trouvé une place pour me garer
Et quand je perds du terrain, tu sais qu'elle me le rend
Elle chuchote "ne (le) fais pas, sois juste toi"

La propriétaire me tire vers le haut
Je vais, je vais là où je n'oserais pas
La propriétaire me montre les étoiles là-haut
Je suis léger, léger quand elle est là
Et je ne saurai jamais, non jamais ce qu'est un poète affamé
Car quand j'étais ruiné, c'était toi qui payais toujours le loyer

Chaque vague qui m'a brisé
Chaque chanson qui m'a écrit
Chaque aube qui m'a réveillé
C'était pour me ramener à la maison vers toi, tu vois

Chaque âme qui m'a délaissé
Chaque cœur qui m'a gardé
Les étrangers qui m'ont protégé
Pour me ramener à toi

Chaque potion magique
Chaque fausse émotion
Comme notre dévouement est inébranlable
Car nous le savons, les mensonges sont presque vrais

Chaque douce confusion
Chaque grande illusion
Je gagnerai et l’appellerai perte
Si le prix n'est pas pour toi

 

Retrouvez ce titre sur :

  • Auteur : U2
  • Durée : 4:01